Comment accompagner les enfants avec un TDA/H

 

 

 

 

 

En tant qu’ergothérapeute libérale  je suis beaucoup d’enfants avec un trouble  déficitaire de l’attention ( ou TDA) avec ou sans hyperactivité dans le cadre de leur scolarité mais aussi de leur vie quotidienne .

On retrouve souvent chez ces enfants d’autres troubles associés  dont des troubles d’apprentissage ( dyslexie , dyspraxie …) .

Le TDA/H est responsable très souvent de difficultés scolaires mais aussi de difficultés dans la relation avec leurs pairs du fait des caractéristiques propres de ce trouble.

 

En tant que maman , un de mes enfants a un trouble attentionnel même si non diagnostiqué de façon clinique et conventionnelle.

Je n’avais pas besoin de bilans validés pour me confirmer que ce trouble était bien présent , vivre avec me suffisait à retrouver tous les symptômes du TDA.

Les difficultés scolaires en sont donc plus variées et surtout plus compliquées.

Mais ce qui fait surement le plus de mal est la façon dont sont vus et traités ces enfants.

 

 

Les enfants sont souvent mal perçus

 

Souvent les enfants TDA sont perçus par leur côté négatif et non par leurs capacités et aptitudes .

La spontanéité souvent présente chez les enfants TDA est interprétée comme un élève mal élevé .

Sa ténacité est elle associé à un enfant têtu .

Je pourrais faire la liste des traits de caractère et des spécificités des enfants TDA  qui  sont interprétés de façon négative et qui leur portent réellement préjudice mais non .

Ces enfants sont créatifs , spontanés , mais aussi  passionnés .

On oublie souvent de dire aussi que ce sont des enfants très sensibles et  qui ne supportent pas l’injustice .

Mais quelquefois leur comportement et leur fonctionnement peuvent les desservir

 

 

tda

 

 

Quels troubles ?

 

 

3 troubles principaux

 

  • déficit attentionnel :

 

Les enfants  sont facilement distraits , ont du mal à focaliser leur  attention et ont tendance à oublier  les consignes données .

Ces enfants ont aussi du mal à aller jusqu’au bout des tâches demandées  et peuvent même perdre le fil  de leurs idées .

 

Ne pas oublier que faire deux choses en même temps est un des trouble les plus invalidant lors de leur scolarité .La double tâche est une situation impossible pour eux .

Dans la finalité , écouter et faire l’exercice demandé est très difficile .

 

 

  • Impulsivité :

 

Ils ont tendance à se précipiter dans les tâches et semblent “agir sans réfléchir”.

En classe ce sont des enfants qui ne supportent pas la frustration ..

Il faut souligner que ce sont des enfants qui ont du mal à demander de l’aide à l’adulte car ils ont tout simplement  du mal à différer les tâches .

 

  • Agitation motrice

 

Les enfants ont du mal à rester assis toute en écoutant le cours dispensé ou manipulent des objets de façon régulière .

Il ont aussi souvent une agitation verbale associée à cette agitation motrice avec des tendances à couper la parole .

 

En fonction de la prédominance du trouble ( Inattention ou Impulsivité /agitation motrice ou mixte ) il existe plusieurs formes de TDA/H

Beaucoup d’enfants présentent un trouble déficitaire de l’attention sans Hyperactivité : TDA

Quand l’hyperactivité est présente ils ont un trouble déficitaire de l’attention avec Hyperactivité : TDAH.

 

 

Quelles conséquences sur leur scolarité et sur la vie de famille ?

 

 

Les enfants TDA/ H sont confrontés à de réelles difficultés tant sur le plan scolaire que familial ou relationnel .

La difficulté à se concentrer et à rester attentifs à de réelles conséquences sur le rendement scolaire avec des difficultés à retenir les leçons , à terminer une tâche .

Ils ont besoin d’être régulièrement recentrés sur la tâche et canalisés.

 

La vie de famille peut être aussi compliquée .

Avoir un tourbillon dés 7 h du matin qui court, saute , danse est fatiguant pour les autres membres de la famille qui ne fonctionnent pas de la même façon .

Aussitôt une activité finie ( du moins du point  de vue de l’enfant TDA ) il faut passer à une autre .

C’est comme s’ils n’étaient jamais fatigués …..

 

Comme le  moindre bruit les distrait alors que dire des temps de devoirs ….L’horreur !!

Je me rappelle de mon fils qui avait beaucoup de mal à se mettre aux devoirs le soir vers 17h 30 ..

Et encore ce n’était pas tard par rapport à d’autres parents qui finissent leurs travail au delà de19h.

Mais arriver à se concentrer en fin de journée après 8h de classe quel exploit et quelle performance SmileConfused smile

S’en suivaient des séances de cris , de pleurs , de colère , en réaction à la fatigue intellectuelle de ces enfants ….sans arriver à faire les devoirs .

Bénéfice ZERO tant pour lui que pour moi ….

 

Car être agité ne veut pas dire ne pas être fatigué …..

Qu ‘en est il de la fatigue cognitive que l’on ne peut pas quantifier de façon cartésienne ?

Elle existe vraiment mais peu prise en compte…

 

 

Comment les aider ?

 

En premier lieu accepter que le trouble déficitaire de l’attention est un trouble du POUVOIR et non du VOULOIR .

Oui nos enfants VEULENT y arriver et NON à certains moments ils ne PEUVENT pas .

 

Accepter que nous ne pouvons pas leur demander les mêmes choses que les autres enfants( exemple trop de  devoirs le soir)  car au delà des difficultés que peuvent provoquer ces troubles dans la classe ou dans la famille , ce sont les enfants qui les subissent et vivent avec .

 

Un des enfants que j’ai accompagné pendant plus de 3 ans a été déscolarisé car ‘” non gérable “ selon les enseignants dans le groupe classe .

Quelle peine pour cet enfant !!!

Et quelle image de lui cela lui renvoie–il 

Cet enfant me racontait que même le soir au moment de s’endormir il n’y arrivait pas car trop de choses dans sa tête ; trop d’idées se bousculaient comme des “ auto tamponneuses “ .

Il  comparait son cerveau à une fête foraine , lieu ou toutes les lumières des manèges sont allumées en même temps : quelle dépense d’énergie!!!

 

Sans parler de leur difficulté à gérer la frustration , les émotions !!!

Combien de fois j’ai vu chez mon fils les émotions débordaient …

Elles arrivaient comme une vague , sans crier gare et sans raison valable …selon moi .

Mais pas pour lui !!!

Alors il faut aussi accepter que nos enfants sont des hypersensibles et que ce débordement d’émotions quelle que soit la forme qu’elles prennent est aussi difficile à contrôler pour eux .

 

 

Aménager

 

 

Sur le plan scolaire , maintes adaptations existent et peuvent être mises en place selon chaque enfant .

Je ne vais pas vous faire la liste exhaustive des adaptations scolaires possibles surtout que celles ci dépendent du profil de chaque enfant et se déterminent en amont par les équipes enseignantes et/ ou les professionnels de santé qui les suivent .

 

De façon générale il faut essayer de :

  • diminuer les distracteurs ( visuels , auditifs ,olfactifs)

 

  • Permettre aux enfants de bouger

Selon le niveau scolaire cela peut êtrer  l’autorisation à effectuer des tâches dans la journée ( distributeur , nettoyer le tableau pour les plus jeunes…).

Placer les élèves avec un TDA plutôt sur les places de devant .

Aménager l’espace classe pour leur permettre un peu de mouvement

( ex élastiques au pieds des chaises , coussins à air , classe mobile ..).Vous pouvez trouver des idées dans un autre de mes articles du blog ( lien dessous).

Posture et écriture

 

Pour les plus âgés , on leur apprend à bouger des groupes musculaires comme les orteils ou les fessiers  pour décharger sans que cela ne dérange la classe.

 

  • Essayer de mettre en place des routines qui sont rassurantes et canalisantes pour les enfants TDA. Cela les aide aussi dans leur organisation .

 

  • Ne jamais les priver de récréation , seul moment ou ils peuvent se défouler

 

  • Rappeler les règles avant l’exercice ou l’activité

 

  • S’assurer de l’attention de l’enfant et solliciter sa participation orale

 

  • Essayer de fournir un enseignement multi sensoriel avec des supports variés .

 

Astuces pour les devoirs

 

Pour les devoirs :

  •  Permettre aux enfants un temps de décompression avant de s’y atteler .

 

  • Permettre que l’apprentissage se fasse selon des modalités autres que assis à une table .

Vous pouvez trouver des idées dans un autre de mes articles dont je vous mets le lien ci dessous .

comment aider vos enfants à mémoriser leurs leçons

 

  • Leur permettre d’avoir un fidget .

C’est un petit objet que les enfants peuvent triturer , mastiquer , maltraiter pour maintenir l’attention pendant le temps des devoirs  en s’offrant un exutoire moteur .

De multitudes de formes de fidget existent .

fidget                                                                             hand spinners                                     

fidgets pour stylos

 

 

  • Présenter les devoirs en petites tâches pour que le temps de concentration soit moindre et que la tâche semble moins insurmontable

 

 

  • Matérialiser le temps avec un Time Timer ou un simple minuteur.

 

time timer                                                      

L’application Time timer existe pour les téléphones et permet à l’enfant d’avoir un temps de départ et surtout un temps de fin .

La matérialisation du temps est nécessaire au maintien de la concentration mais ne pas partir sur des temps trop longs .

 

 

A la maison

Leur expliquer leurs troubles pour qu’ils puissent en prendre conscience  et l’expliquer aussi à la fratrie pour que eux aussi comprennent et s’adaptent .

Accepter que les façons dont nous parents , sans troubles, avons appris nos leçons , faits nos devoirs ne sont  pas transférables à nos enfants .

Ils fonctionnent différemment mais ne dysfonctionnent pas si le référentiel est le bon .

Prendre le temps , découper les tâches , répéter , revenir sans s’enerver et passer la main quand ce n’est plus possible .

 

 

 

Accepter que le chemin sera semé d”embûches , de travers mais que ce ne sera pas insurmontable .

Leur faire confiance , les féliciter , leur montrer  toujours en premier le côté positif de leurs actions mais ne pas hésiter ( ou avoir peur ) de reprendre les règles ou les demandes .

 

Croire en eux et les aider à atteindre leurs objectifs en leur donnant les moyens appropriés .

S’entourer de professionnels compétents qui les aideront ( mais vous aussi peut être ) dans leur cheminement .

 

Etre leur cadre , leur référentiel , leur ancrage pour les jours où la tempête fera rage ou leur différence sera mise à mal .

Bref être là , stoïque ….. un ROC  pour vos enfants

 

Au plaisir de vous lire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •