Comment aider les enfants dyspraxiques en classe?


 

Qu’est ce que le Trouble de l’acquisition de la coordination ?

Le TAC ?

La dyspraxie ?

Tous ces termes représentent le même trouble , un trouble quelquefois méconnu mais qui  a de nombreuses conséquences dans la vie quotidienne et dans la vie scolaire .

 

Mais en fait c’est quoi un TAC?

 

Un TAC est le raccourci de trouble de l’acquisition de la coordination qui est un trouble de la planification et de la coordination motrice qui altère la capacité à exécuter de manière automatique des mouvements programmés .

Sont souvent associés à des troubles de la perception visuelle de l’espace  , à l’origine de troubles visuo spatiaux et visuo constructifs .

Ola la

Compliqué!!

 

Ok pour que tout le monde comprenne .

 

Un enfant dyspraxique est souvent un enfant qui est dit maladroit , qui se cogne , fait tomber souvent des objets ( les verres , les stylos , la trousse et j’en passe …) mais aussi qui a du mal  à être autonome dans certaines activités de la vie quotidienne comme couper la viande , se coiffer , s’habiller, faire du vélo ..

 

Pour les enfants souffrant de TAC, chaque geste de la vie quotidienne demande un effort considérable et ils restent malgré tout maladroits .

 

Tous les gestes minutieux , et requérant de la coordination ( boutonner une veste , écrire, faire ses lacets…) sont laborieux , lents et ne deviennent pas automatiques .

 

Et au niveau scolaire , le trouble de l’acquisition de la coordination a aussi de réelles conséquences , quelque fois méconnues et surtout mal interprétées .

 

Quel enfant dyspraxique n’a pas eu sur son cahier des remarques comme :

brouillon , appliques toi “

“ Tu n’écris pas sur les lignes , fais un effort “

“Alignes les chiffres , sinon ton opération est fausse “

Et j’en passe …

 

Alors au niveau scolaire avoir un trouble de l’acquisition de la coordination ( TAC ) qu’est ce que cela veut dire ?

 

 

Des difficultés graphiques et de motricité fine

 

 

L’acte d’écrire est un activité  pour les enfants ayant un TAC source de stress et de douleurs .

Je m’explique .

 

Ecrire n’est pas automatique comme pour les enfants sans TAC .

 

Quand l’enfant avec un TAC écrit il doit “réfléchir” en même temps au sens des lettres ( sens en terme de direction sur le page ) , au tonus à appliquer sur le crayon ,

 

Il est difficile pour un enfant dyspraxique de recopier rapidement les éléments notés au tableau .

Et écrire proprement sera aussi difficile .

 

La lisibilité dépend en partie du temps qu’il aura pour copier une leçon .

Vitesse et précision ne font pas bon ménage !!

 

Or au collège la demande de travail écrit augmente considérablement et l’enfant avec un TAC devra fournir un effort considérable pour produire le travail .

 

Pour autant la qualité de son travail , la lisibilité des ses écrits ne seront pas au rendez vous !!

L’enfant lui même aura du mal à se relire , alors ses professeurs n’en parlons pas !

 

Alors comment peut on évaluer les compétences d’ un enfant  si ses “écrits “ , ses réponses ne sont évaluables ?

 

C’est la double peine pour les enfants .

 

Ils sont compétents , connaissent les réponses aux questions mais les moyens et outils mis en place pour la grande majorité d’entre eux ne sont pas adaptés .

 

Et ce sont leurs troubles , plus précisément les conséquences de leurs troubles , qui vont être évalués !!

 

C’est comme évaluer un aveugle sur sa capacité à écrire avec un stylo !

Totalement aberrant!!!

 

Comment l’aider ?

 

  • Diminuer le volume d’écrits  , en proposant des photocopies , ou un accès aux cours sur l’espace numérique de travail ( ENT)

 

  • Dictée à trous ou fiches de travail  à compléter en PDF .

Des logiciels comme PDF Editor permettent aux enseignants  de créer des feuilles de travail dans des formats adaptés aux enfants

  • Avoir un secrétaire pour la prise de devoirs , des cours ( AESH)

 

  • Favoriser l’oral dès que possible

 

  • Passage à l’ordinateur pour les productions d’écrits , les prises de cours , les annotations de cartes de géographie , la géométrie ( etc) pour améliorer la lisibilité et la rapidité de prise de cours.

  • Mise en place et apprentissage d’un logiciel de géométrie pour compenser les difficultés de coordination motrice rencontrées dans la  manipulation des outils scolaires ( compas , équerre, règle ).

PS: Pour les plus jeunes , des outils comme les compas bloqués , les équerres avec 0 dans l’angle ou les règles avec poignée peuvent être de bonne alternatives .

Des lignes colorées à la place des éternels cahiers aux carreaux Seyes sont aussi des aides pour aider les enfants dans la construction des lettres ( avec oralisation de la forme des lettres)  et dans le repérage dans la feuille .

 

 

  Des difficultés d’organisation

 

 

Pour l’enfant avec un TAC , l’organisation  n’est pas son point fort .

Même si depuis son plus jeune âge des stratégies et des techniques d’organisation ont été enseignées dans sa vie quotidienne , des méthodes doivent être mises en place au niveau scolaire .

Les tâches scolaires sont toutes des successions de sous tâches , de sous étapes qui s’articulent dans un but final : prendre un cours , classer les documents , s’organiser pour exploiter un ensemble de documents ….

 

 

Comment l’aider

 

 

  • Privilégier une organisation  pérenne avec un choix de colorisation des cahiers ( associée à une matière) .
  • Organisation à conserver sur les années suivantes pour aider l’enfant dans son organisation scolaire .
  • Oraliser : avec une oralisation des sous tâches pour  chaque activité .

    L’enfant avec un TAC ne peut pas faire confiance à ses yeux qui sont souvent source d’informations mal enregistrées .Ses meilleures amis sont ses oreilles .

    Il faut donc lui lire de préférence ses leçons pour qu’il les apprenne ; épeler les mots pour les mémoriser .

    De même pour les activités scolaires demandant une succession de sous tâches , il est utile à l’enfant de lui faire “dire” à haute voix les étapes successives à retenir .

 

L’ordinateur ou les tablettes ont  aussi toute leurs places pour améliorer l’organisation de l’enfant dyspraxique .

La centralisation des cours par des outils comme OneNote pour les ordinateur sous Windows ou comme Notability pour l’IPAD sont des outils qui permettent à tous ces enfants d’accéder à une autonomie scolaire.

 

Des difficultés visuo spatiales

 

 

 

L’enfant dyspraxique présente aussi des difficultés d’organisation spatiale .

Ses yeux lui jouent des tours pas très sympas.

Les informations prises par le canal visuel ne sont pas  souvent  fiables .

Alors quand les professeurs lui fournissent une feuille d’évaluation ou une fiche de travail ou les exercices sont disposés horizontalement ET verticalement , il y a de quoi ne pas s’y retrouver .

 

 

Comment l’ aider

 

 

S’il vous plait , épurez vos documents , grossissez vos espaces de réponses , soulignez les différentes tâches dans une même consigne .

 

Même mieux , ne mettez qu’une tâche par consigne , ce serait royal !!!

 

Et vous ferez le bonheur d’une grande majorité des enfants avec des troubles d’apprentissage , pas que ceux présentant un TAC.

 

Essayez d’organiser  vos cours et vos documents avec la même présentation .

Les enfants avec un TAC  s’aident souvent de la structure d’un cours pour mémoriser le contenu.

Chaque chapitre ou sous chapitre sont pour eux une étape et la mémorisation sera facilitée par une organisation connue .

 

En mathématiques , les concepts sont généralement compris mais la difficulté réside dans la pose des opérations ou dans la réalisation de figures géométriques ( sans parler des tableaux à double entrée !!)

Des gabarits de pose d’opérations peuvent être utilisés pour aider l’enfant à bien aligner ses chiffres .

Version papier,  plastifiez les ou rangez les dans une pochette plastique et le tour est joué !

 

Version numérique , vous pouvez les avoir dans Word grâce à Marie Laure Besson et son superbe outil Studys .

Et dans Libre Office , pas de jaloux vous pouvez les avoir aussi avec le  Plug In Collège .

A chacun sa préférence .

 

Pour aider les enfants avec un TAC dans la lecture , pensez à augmenter les interlignes ( 1, 5 minimum) .

Aérer , numérotez les pages .

Et même mieux aidez les dans la prise d’informations en surlignant une ligne sur deux  .

En version numérique , pas de panique  Studys est encore là pour vous rendre service .

Vous pourrez faire votre choix dans les colorisations qui vous sont proposées ou créer les vôtres.

Il ne reste plus qu’à s’y mettre !!

Et si Libre Office est votre choix , vous pourrez en faire de même .

 

Les outils pour aider les enfants avec un trouble d’apprentissage (et en l’occurrence ceux présentant un TAC) sont nombreux .

Peut être même trop et faire le tri n ‘est pas si simple .

Mais ces quelques logiciels ( gratuits en plus ) et ces quelques astuces peuvent être déterminants dans la réussite scolaire des enfants présentant un TAC .

 

Ce qu’il manque aujourd’hui ce n’est pas les moyens ( techniques je m’entends) c’est l’accès à la connaissance .

 

Et aussi , soyons honnêtes , du temps .

 

Alors si ces quelques lignes ( non exhaustives bien sûr ) peuvent permettre à certains enseignants , professeurs  , parents et même enfants de mieux comprendre leurs besoins  , alors je ne les aurez pas écrites pour rien .

 

Car tous les enfants , quelles que soient leurs différences méritent d’être compris , reconnus , soutenus et enfin aimés pour pouvoir s’aimer eux mêmes .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

  •  
 
  
    

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>