Ergotherapeute à domicile – Mes contraintes et avantages


 

 

Votre enfant  a besoin d’une prise en charge en ergothérapie?

Vous recherchez une ergothérapeute mais qui choisir ?

Choisir c’est un bien grand mot…Allez vous avoir vraiment le choix ?

 

Car soyons clairs , le nombre  de cabinets d’ergothérapeutes en libéral a bien augmenté  depuis ces dernières années dans la majorité des régions françaises mais le nombre est encore en dessous des besoins réels .

Je me rappelle encore , en 2001 , l’année de mon installation le peu d’ergothérepeutes installés sur la région.

Sans mentir , je crois que nous n’étions que 3 ou 4 .

Et pas toutes à temps plein!!

 

 

Quand j’ai décidé de m’installer , je cumulais un temps plein en salariat et mon désir ardent d’arriver à créer mon cabinet .

Quelle fatigue de mener tout de front ..mais aussi quel challenge !!

Aujourd’hui , avec 20 ans de recul , si je devais le refaire , je ne sais pas si je le tenterai.

Car sincèrement , monter son propre cabinet c’est du boulot!!

 

 

Bon bref , revenons à aujourd’hui …

 

Aujourd’hui les cabinets d’ergothérapeutes libéraux  sont bien implantés et sont un maillon indispensable dans la prise en charge des enfants avec des troubles d’apprentissages .

Mais chacun d’entre eux décide de son fonctionnement interne et des modalités de prises en charge de leurs patients .

Certains choisissent de ne proposer que des prises en charge en cabinet .de se spécialiser .

Mon choix a été tout autre mais alors pourquoi? Quel intérêt me direz vous ?

 

 

Pas de cabinet pour ……

 

 

 

  • Etre au plus prés de l’environnement de la personne

 

 

Lors de mes études pour devenir ergothérapeute , déjà la notion de cabinet de rééducation  » aseptisés  » ne me convenait pas .

Ne vous méprenez pas , je ne dénigre pas le travail des ergothérapeutes en cabinet mais ce mode de fonctionnement ne me convient pas .

Pour moi , l’ergothérapie s’exerce dans le lieu de vie de la personne , avec ses contraintes , son environnement facilitateur ou pas .

 

Pour les enfants Dys c’est la même chose.

Leur environnement c’est leur domicile , leur école .

Avec tout ce que cela comporte .

Les contraintes de la vie de groupe, du bruit des autres camarades  , des  stimulus extérieurs ,du stress du rythme de la classe …

Par exemple ,  la prise en charge dans les écoles , permet quelque chose de plus : rencontrer les enseignants , les auxiliaires de vie scolaires .

La prise d’informations est directe sans attendre un rendez vous téléphonique ou une  énième réunion.

Et cela est précieux !!!

 

 

  • Ne pas être « enfermée » mais à l’air libre 

 

 

Cela doit être mon côté un peu hyperactive ( ou complètement hyperactive diront les mauvaises langues!!) qui ne supporte pas l’idée de rester dans un même endroit trop longtemps .

Je suis un peu comme mes petits patients que j’accompagne , qui profitent de l’entre deux cours pour se défouler et pour décharger le trop plein d’énergie!!

Entre deux prises en charge , je décharge aussi mon trop plein !

Le changement des lieux de prises en charge sont aussi un sas de décompression !!

Alors si je devais rester dans une même pièce pendant une journée entière avec seulement 1 ou 2 minutes entre deux prises en charge …..je suis pas sûre que je serai très agréable !!!

 

 

  • Avoir un planning différent chaque année rompt la monotonie

 

 

 

Chaque année mon planning est différent avec des lieux de prise en charge divers et variés.

Quel plaisir le matin de se promener sur les routes départementales , quand tout le monde s’agglutine sur les périphériques !

Quoi de plus agréable que de croiser un cerf  ( pas de trop près quand même !!) plutôt que  des queues d’ automobilistes énervés au volant de leur voiture .

 

 

Pas de cabinet contre …..

 

 

Mais choisir de privilégier des prises en charges en extérieur a aussi des inconvénients et pas des moindres .

 

 

  • Les trajets ….quelle plaie

 

 

En terme de temps , les trajets entre les différents domiciles ou écoles sont une perte réelle de temps.

Quand en septembre , j’organise mon planning , j’ai intérêt à bien calculer les temps de trajet car sinon  c’est l’effet DOMINO !!

10 minutes de décalage dans la matinée peut vite se transformer en 30 minutes en fin .

Sans parler des désagréments que cela occasionne aux enfants .

L’heure d’étude en collège n’est pas extensible et les cours sont chronométrés alors si vous êtes en retard …tant pis !!

Soit vous êtes obligée d’annuler soit vous l’écourtez !!

Dans tous les cas c’est pas le pied !!

 

Cette contrainte des trajets est une des plus importante mais quand je fais le ratio entre cette contrainte et le bénéfice de voir les enfants dans les écoles , je ne changerai pas de fonctionnement .

 

Et en parlant de bénéfice , se déplacer à domicile ( ou dans les lieux scolaires ) en est aussi un pour les parents .

Pas besoin pour eux de jongler entre la sortie du boulot et les heures de prises en charge .

Plus besoin d’emmener les frères et soeurs plus jeunes au rendez vous et de les occuper en attendant la fin de la séance .

Moins  de prise en charge après l’école , moins de stress pour eux et pour les enfants .

 

 

  • Moins de patients assurément

 

Pas la peine de vous raconter des craques , le choix de se déplacer occasionne une baisse du  nombre des prise en charge .

On peut pas être en cabinet et sur la route .

Et quand on choisit la route et bien le nombre de personnes prises en charge sur la journée est évidemment moindre .

Mais vous voulez savoir ? Tant pis ..

 

Et puis c’est quoi un nombre suffisant de prises en charge ?

7, 10, 20 personnes vues par jour ?

Je ne le calcule pas comme cela .

 

Mon calcul est plus basique , plus terre à terre .

 

Comme tout le monde j’ai besoin d’un minimum pour payer mes charges ,  vivre et me verser un salaire .

Alors au lieu de calculer combien je dois gagner pour payer mes charges , je fais le calcul inverse .

Je calcule le temps que je veux  garder pour moi , ma famille .

 

Car oui , je vous rappelle que moi aussi j’ai des enfants à la maison ….et avec des troubles d’apprentissages aussi!!  Dixit mon article Qui suis je vraiment

 

Je choisi une demi journée ou deux de repos dans ma semaine et je détermine ensuite mon salaire minimum pour vivre et ENSUITE pour payer mes charges . Et pas  l’inverse !!!

Car soyons bien clairs , plus vous travaillez , plus vous payez des charges donc à un moment il faut faire un choix.

 

Etre indépendant c’est aussi ça , la liberté de choisir ! Et elle n’a pas de prix !!

 

Mais malgré tout cela , mon choix de me déplacer en tant qu’ergothérapeute ne varie pas même après 20 années .

 

Ce fonctionnement est le mien. Je ne prétends pas que c’est celui qui devrait être mais c’est seulement celui qui me convient .

Celui qui me permet d’accompagner vos enfants mais aussi vos parents , vos amis peut être , en respectant aussi leurs contraintes mais aussi les miennes .

 

Ce fonctionnement me permet une grande autonomie , une liberté de travail que je ne changerai pour rien au monde .

Ne dit on pas qu’être autonome c’est savoir gérer ses dépendances et ses contraintes ?

 

Au plaisir de vous lire

 

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •   
  •  
    1
    Partage
  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  •  
  • 1

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


 Je Veux mon Bonus Gratuit


Comment aider mon enfant dys dans ses 3 grandes problématiques scolaires